Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le phénomène Flammes Jumelles fait de plus en plus parler de lui. Ce qui est décrit de ce parcours peut aider, autant qu'il peut enfermer. C'est pourquoi j'ai eu envie de mettre mon grain de sel de psy pour offrir ce que j'aurais aimé trouver, pour décortiquer tout cela et aider à avancer vers un mieux-être, individuel et (peut-être) conjugal. Un pont entre le psy et l'énergétique qui pourra, finalement, profiter à tous ceux qui se sentent mal dans leur couple, qu'ils se reconnaissent dans les Flammes Jumelles ou pas. Du moins c'est ce que je leur souhaite de tout coeur.

Attachez vos ceintures, ça va secouer !

Attachez vos ceintures, ça va secouer !

Quand (en digne chaser), j'ai commencé à réfléchir sur "pourquoi c'est si compliqué, nom d'un petit bonhomme", je me suis rapidement penchée sur ce que je connaissais : les théories de l'attachement.

Bien loin des théories de Flammes Jumelles (que je trouvais être du grand n'importe quoi, rappelez-vous), je reconnaissais la difficulté des relations entre "insécures".



Pour ceux qui ne connaissent pas cette approche. En très très résumé, lorsque nous naissons, nous avons des besoins et aucun moyen d'y répondre par nous-mêmes. Donc nous pleurons (en général) parce que pas de réponse à nos besoins = pas bien et, "normalement" il y a un être humain qui vient y répondre. Souvent les parents, et quelques mois plus tard les personnes, pro ou famille qui s'occupent aussi de nous.



Lorsque ces personnes répondent de manière adéquate, relativement rapidement et régulièrement à nos besoins, c'est nickel, on crée des liens d'attachement dits "sécures". Cela nous permettra d'accéder, un peu plus tard, à l'autonomie en toute sécurité et créer des relations, tout au long de notre vie, qui seront équilibrées.



Même si une majorité de personnes grandissent avec des liens d'attachement sécure, il existe également des enfants qui n'ont pas cette chance.
Pour des raisons qui leur appartiennent et que nous n'allons pas juger, certains parents n'ont pas la possibilité de répondre de manière rapide et/ou adéquate et/ou régulière aux besoins de leur enfant.
J'en reparlerai de manière plus approfondie dans d'autres publications. Mais, en gros, selon les situations, cela va donner lieu à des personnes qui ont un besoin constant de vérifier qu'elles sont aimées, ou au contraire qui fuient l'intimité car elles ne connaissent pas vraiment le lien.
Vous avez reconnu nos amis chaser et runner ? Eh oui ! De grandes similitudes !

 

En psychologie, on a tendance a dire que ces deux profils, en couple, sont le pire assemblage que l'on pourrait imaginer. Certains vont jusqu'à dire que c'est voué à l'échec.
Il est vrai que c'est compliqué, que cela peut engendrer de nombreuses souffrances.



Que l'on se trouve dans cette configuration ou dans le vécu des flammes jumelles, tout le travail sera de se recentrer sur soi, se relier à ce que l'on est réellement, apprendre à s'aimer soi, pour pouvoir, selon les situations, reprendre son indépendance, ou se connecter à l'autre.

 



Un chemin difficile, long parfois, mais possible.

Cela fait partie de mon travail en thérapie.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article